5 enjeux d’un propriétaire-gestionnaire de château

Mis à jour : il y a 7 jours


Dans cet article, Hephata vous propose de connaître 5 enjeux d’un propriétaire-gestionnaire de château.





Introduction


Être propriétaire d’un château ne s’improvise pas, et pourtant, on le devient souvent sans préparation suffisante, que ce soit suite à une acquisition en vue d’en faire un lieu de vie ou d’y développer des activités ou dans le cadre d’un héritage. Il faut en effet s’affirmer comme un gestionnaire, se remettre en question et aborder ses projets de revalorisation ou d’entretien du patrimoine sous un angle de vue parfois très différent de ce que l’on avait prévu initialement. Pour vous aider et vous épauler dans la gestion de votre site historique, Hephata a donc listé 5 enjeux d’un propriétaire-gestionnaire de château.



1. Ne plus être esclave de son château


Un des 5 enjeux d’un propriétaire-gestionnaire de château est de réussir à se libérer de l’emprise de son bien immobilier. Il peut en effet être délicat de sortir des habitudes et d’oser des initiatives nouvelles, qu’on soit dans un cadre familial mais également dans un contexte commercial ou purement culturel. Pourtant, demeurer trop fidèle à un modèle familial ou une identité historique est parfois assez contraignant. Entendons-nous bien, il ne s’agit pas de renier le passé et de dénaturer complètement son site historique ! Seulement, un regard neuf apporte un renouveau dynamique pour votre bien d’exception. Un propriétaire reste légitime même s’il intègre à son lieu historique une nouvelle typologie d’activité. La complexité réside donc à innover tout en restant dans l’identité du lieu. Pour un particulier, il est difficile de sortir des aprioris familiaux tandis que pour une entreprise il n’est pas toujours évident de proposer des projets autre que culturels.





2. Changer de posture

Il faut savoir qu’un château est un lieu qui fonctionne comme une entreprise. Ainsi, même si vous êtes un propriétaire particulier, vous devrez adopter une posture professionnelle pour gérer au mieux votre bien d’exception. L’objectif est d’apprendre à ne plus être passif mais actif et à faire de son patrimoine historique un site qui génère des recettes. C’est donc une véritable démarche d’entrepreneur qu’il va vous falloir adopter. Hephata vous propose ainsi une aide

spécialisée notamment avec la formation sur la mise en œuvre. Cet enseignement vise à aiguiser vos connaissances pour vous apprendre à vous projeter, à prendre des décisions et à vous lancer.




3. Devenir un gestionnaire aux compétences multiples


Un autre des 5 enjeux d’un propriétaire-gestionnaire de château est d’acquérir des compétences multiples. Entretien d’un parc, gestion du foncier, entretien courant, planification pluriannuelle de travaux de rénovation, compréhension des architectes et entrepreneurs du bâtiment, expertise fiscale, management de tiers, mais également gestion d’archives, valorisation, concertation avec d’autres parties prenantes, sont quelques exemples de compétences à acquérir pour être un bon gestionnaire de domaine historique.. Un monument génère des contraintes et requiert un entretien récurrent. Il faut ainsi tout à la fois prendre en compte les restaurations qui génèrent un certain coût et organiser des activités ou trouver des financements qui absorbent ces charges. Le propriétaire-gestionnaire de château doit ainsi disposer de compétences larges, s’entourer des bonnes personnes et se former à savoir gérer un site.





4. Connaître les méthodes de financement

Les enjeux financiers sont nombreux et il existe diverses aides et méthodes à bien connaître et à prendre en compte lorsque l’on est propriétaire-gestionnaire de château. Connaissez-vous par exemple les avantages et enjeux du financement participatif (ou crowdfunding), les labels et protections du patrimoine ou encore les différents financeurs du patrimoine ? Dans tous les cas, Hephata vous propose une formation condensée en visioconférence sur le financement qui vous fera découvrir et connaître u large panel de méthodes de financement.





5. S’intégrer au territoire

Le dernier des 5 enjeux d’un propriétaire-gestionnaire de château est de savoir s’intégrer dans son territoire et son environnement proche. Un château ou un monument dit historique doit rayonner largement, de même que son histoire nous dépasse, son empreinte territoriale nous précède et nous survivra.Même si vous ne souhaitez pas accueillir de visiteurs au sein de votre bien d’exception, il reste majeur et opportun de le rendre accessible (visuellement, pour les journées du patrimoine) et de vous – en tant que propriétaire – investir dans votre environnement local. Patrimoine français intégré à l’histoire, votre monument se doit d’être tourné vers l’extérieur. Un propriétaire a tout intérêt à s’impliquer dans son territoire. Qu’il le veuille ou non, un propriétaire-gestionnaire de château est empreint et incarné d’une force et d’une identité qui le dépassent et se doit donc de remplir un devoir vis à vis des acteurs et habitants locaux.





Conclusion

Bien conscient de la difficulté à être un bon propriétaire-gestionnaire de château, Hephata souhaite donc vous épauler pour devenir un professionnel du développement d’un château. L’atelier ci-dessus vise ainsi à vous apprendre à gérer votre site historique de manière optimale et efficace, à vous faire passer d’une posture de propriétaire à une posture d’entrepreneur du patrimoine !



Pour aller plus loin :


Hériter d’un monument historique : charge ou opportunité ?

Le patrimoine à l’ère du covid

Les enjeux de la sauvegarde du patrimoine français